Publication : le dictionnaire de Princesse Apocalypse

Josée Marcotte, La Petite Apocalypse Illustrée, Publie.net (Coll. Décentrements), janvier 2012, 98 p.

Description

On l’avait vue se profiler dans le premier ouvrage de Josée Marcotte : la Princesse Apocalypse, sorte de double opposé de Marge, « femme vindicative, sèche, qui se voudrait de bois, morte comme l’arbre debout, à l’image du métier à tisser des Parques, qui choisit de gouverner le pays plutôt qu’elle-même », lit-on sur le blog Mémoire d’outre-songe qui lui est consacré. Comme Marge, Apocalypse est un être de langage, une mégalo-fiction enroulée sur elle-même. Si le vindicatif était un temps de verbe, il s’appellerait Apocalypse… Pas étonnant alors que le texte prenne la forme d’un dictionnaire, dans la tradition humoristique héritée de Flaubert. On apprendra ainsi ce qu’est une « anacoluthe ulcéreuse » ou le sens de la « margitude ». Tout le lexique de l’univers déjanté de Josée Marcotte, en un seul ouvrage enrichi d’illustrations couleur!

Mahigan Lepage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s